Infos commune

                                                                                                   RENOUEE DU JAPON

 

Ce nom ne vous évoque peut-être rien mais vous avez certainement tous vu un jour sur la commune la renouée du Japon. Cette plante envahit la commune très vite et est devenue un véritable cauchemar malgré les nombreuses campagnes d’arrachages !

La renouée du Japon est arrivée en France au cours de la première guerre mondiale afin de nourrir les chevaux de la cavalerie Britannique.

Confondue à tort avec des arbres, cette invasion commence au milieu de la Rue André Mabire descendant le long de la côte de Saint Laurent pour se répandre tout le long du cours d’eau du Saint Laurent. Il est facile de la reconnaître par sa forme touffue, ses feuilles de forme triangulaire, ses tiges larges creuses gorgées d’eau, ses racines et rhizomes coriaces et sa croissance fulgurante de presque 2m en 2 semaines en surface.

Cette plante vivace est insensible au gel, résistante à des températures allant jusqu’à -20°c dû à ses rhizomes pouvant faire 20 mètres de profondeur. Elle se développe partout même sur des terrains salés, pollués. Les zones les plus touchées sont les abords des cours d’eau et les zones humides.

La lutte contre cette plante est compliquée est très longue, depuis le 1er Janvier 2017 l’usage des pesticides chimiques est interdit sur une grande partie des espaces ouverts au public. En effet depuis cette date la commune ne peut plus utiliser de glyphosate ce qui complique sévèrement le travail des agents communaux. La commune est donc devenue ZERO PHYTO.

Seul deux méthodes paraissent le plus adéquat à l’éradication de cette espèce invasive :

-L’arrachage manuel

-Le bâchage avec une bâche noir étanche

La coupe au pied est à prohiber les tiges coupées peuvent répandre la renouée du Japon.